Comment gérer votre trac ?

Comment gérer votre trac ?

Les mains moites, les lèvres qui tremblent, les jambes qui flageolent … qu’il est bon d’avoir le trac ! Il met en alerte vos sens et votre réflexion afin de stimuler toutes vos capacités et d’être au meilleur de vous-même.

Tous nos discours célèbres

De Martin Luther King à John Fitzgerald Kennedy, un tour d'horizon des meilleurs discours historiques.

Comment gérer votre trac ?

Les mains moites, les lèvres qui tremblent, les jambes qui flageolent … qu’il est bon d’avoir le trac ! Il met en alerte vos sens et votre réflexion afin de stimuler toutes vos capacités et d’être au meilleur de vous-même.
Néanmoins, il ne doit pas vous paralyser à cause de ce souci de perfection.
Alors un petit verre avant de vous mettre en scène pourra peut-être vous apporter un peu de légèreté aux lèvres…

Quelques idées pour se rassurer


Sachez que personne n’est infaillible : si votre langue fourche, tournez-la sept fois dans votre bouche et retrouvez ensuite le fil de vos propos.
N’ayez pas peur du silence. Il est votre allié car il vous permet de reprendre votre souffle, il permet à votre public de mieux comprendre vos propos et de rire ou de pleurer !
Votre témoignage est personnel et émane de votre personnalité tout en transmettant votre message. Il a le droit d’être sérieux et vous n’êtes pas obligé de faire le comique de service.
Vous pouvez être certain que le public est bienveillant. Vous faites un cadeau à votre auditoire.
Non seulement on ne vous demande pas d’être parfait, mais en plus la plupart des personnes qui vous écoutent vous trouvent courageux de faire un discours.

Quelques conseils pour maîtriser le trac


Restez au calme : juste avant votre discours, isolez-vous un peu de l’agitation ambiante afin de mobiliser toute votre attention.
Maîtrisez votre respiration : malgré les symptômes du trac vous pouvez apprendre à vous maîtriser.
Une bonne respiration par le ventre en profondeur vous détendra.

Lancez-vous !


Dès que le moment est arrivé, foncez ! Si vos attendez, vous aurez le temps de réfléchir et de laisser le stress s’installer.
Or, le trac disparaît au moment où vous vous mettez en action.

Pensez positif


Oubliez tous les scénarios catastrophe ! Au contraire, imaginez la plus belle des réussites.

Soyez parfaitement préparé


Si vous vous êtes bien entraîné auparavant, vous serez à l’aise avec l’exercice et au moment de votre discours vous serez déjà expérimenté !

Concentrez-vous


Ne laissez pas votre esprit vagabonder car vous risquez de perdre le fil de vos propos et de perdre pied. Pensez uniquement à votre discours et au contenu de vos propos. N’oubliez pas pourquoi vous avez décidé de prononcer un discours : mettez-y tous vos sentiments et toute votre conviction.

Dernier petit conseil


Certains ont un grigri, d’autres un complice qui, par le regard, les rassure… Si vous êtes très émotif, trouvez… votre petit truc contre le trac !